En s’offrant le constructeur allemand Opel ce 6 mars 2017 il était évident que son acquéreur le groupe PSA (plus fréquemment citée sous le nom : Groupe Peugeot-Citroen) jouerait le jeu des synergies en proposant à l’avenir des véhicules « clones » mais sous des marques différentes.

La nouvelle citadine électrique d’Opel : la Rocks-E n’échappe pas à la règle puisqu’elle reprend trait pour trait la Citroën AMI, le quadricycle bleu, blanc, rouge lancé en mai 2020 et qui totalise à ce jour plus de 9000 commandes dont 6500 pour la France et 2000 pour l’Italie.

Une AMI avec un ViZor Opel

À l’instar de sa sœur française, la Rocks-E est un véhicule ultra compact de 2.41m de long, 1.39 de large et un poids de 471Kg qui le range dans la famille des véhicules à moteur léger le rendant ainsi accessible dès l’âge de 15 ans avec permis de conduire AM. Sur le plan des spécifications il s’agit d’une AMI relookée qui intègre (plus ou moins) le fameux ViZor Opel qu’arborent tous les faces avant des modèles de la marque allemande.

Opel Rocks-e (2021)

Son autonomie de 75 kilomètres selon la norme WLTP2 repose sur une batterie 5,5 kWh qui se recharge en environ 3,5 heures sur n’importe quelle prise domestique standard ou si besoin peut aussi se charger sur une borne de recharge publique à l’aide d’un adaptateur. Comme un scooter ou une smart for two, la rocks-e est un véhicule biplace dont les portes s’ouvrent dans des directions opposées, car ses portes sont identiques donc plus économiques car moins chères à produire donc plus écologiques !

Une micro citadine électrique sans couacs

Lancées sur le marché allemand à partir de l’automne 2021, les Rocks-E seront disponibles à la commande en ligne ou directement chez certains concessionnaires Opel. Une attention particulière sera portée sur des solutions de financement offrant un coût de location mensuel similaire à celui d’un ticket de transport public local.

Contrairement l’AMI qui a connu un démarrage chahutés de couacs divers et variés (fuites d’eau, buées envahissantes et dangereuses, défauts de fabrication au niveau du frein à main, portière qui s’ouvre en plein trajet) liés à sa jeunesse sur ce segment de véhicule espérons que le rocks-E apprennent des erreurs de sa grande soeur.

En ajoutant le rocks-E à son catalogue, le constructeur allemand élargit sa gamme où siègent d’ores déjà la corsa-e et le SUV mokka-e.