Avec son logo « B » qui n’est pas sans rappeler le « B » de Bugatti, le néo-constructeur automobile / la startup chinoise avait fait impression que ce soit au salon automobile IAA de Francfort 2019 ou au CES 2020, en présentant la version de série de son SUV électrique M-Byte

Identifiable par un large écran qui occupe toute la planche de bord à l’instar de la Honda-e l’avenir de la Byton M-Byte semblait prometteur et tracé. Le SUV électrique chinois devait d’ailleurs atterrir en Europe au prix hors bonus de 54 000 euros.

Et ce n’est pas le communiqué presse de ce début d’année 2021 qui allait démentir son arrivée prochaine puisqu’il annonçait le 4 janvier 2021 dernier un partenariat stratégique avec Foxconn Technology Group pour produire la M-Byte.

L’ambition du partenariat était claire : accélérer et favoriser le développement de l’industrie des véhicules électriques en signant un accord-cadre de coopération stratégique tri-partite entre BYTON, Foxconn et Nanjing Development Zone.

Cet accord scellait en particulier la production conjointe pour le premier trimestre 2022 de la première voiture électrique chinoise de la marque BYTON, le SUV M-Byte.

Toutefois aux dernières nouvelles selon la source Nikkei Asia le projet qui liait le néo-constructeur de véhicule électrique chinois avec le très célèbre fournisseur d’Apple : Foxconn a été suspendu voir abandonné. 

Non commenté par les intéressés, les sources du journal Nikkei Asia évoque plus la suspension du projet que son abandon. Toutefois, la situation financière dégradée la start-up chinoise BYTON serait au coeur de cette décision à laquelle s’ajoute le départ du projet de certains « talents clés » selon les sources du journal Nikkei Asia.

Sources :
https://asia.nikkei.com/Business/China-tech/China-EV-hope-Byton-halts-local-operations-amid-financing-woes
https://www.byton.com/company/newsroom/byton-and-foxconn-announce-strategic-partnership-2